Actualité

Betteraves sans cœur

Nous observons dans de nombreuses parcelles des betteraves dont le cœur est soit atrophié, nécrosé ou qu’il a complétement disparu. La Suisse orientale est très touchée par cette anomalie. En Suisse romande, il semble que cela soit principalement les semis de fin mars qui soient touchés. Toutes les variétés sont concernées par ce problème. La cause de cette déformation n’est pas encore connue. Nous évaluons actuellement plusieurs pistes. Les conséquences sur ces betteraves ne sont également pas claires. Il faut surveiller de près l’évolution de ces betteraves. Nous vous informerons de la situation le plus rapidement possible.

 

 

Comment évaluer les dégâts

Il faut compter le nombre de betteraves viables sur 10m, ceci à minimum 5 endroits différents de la parcelle. Si l’on compte plus de 20 plantes sur 10m, aucune mesure n’est à prendre et la lutte contre les adventices peut reprendre son cours. Un resemis dans les lignes, sans travail du sol peut s’envisager si de petites zones sont nettement moins bonnes. Un resemis complet de la parcelle n’est à entreprendre que si le peuplement moyen (de tous les comptages) est très nettement en dessous de 20 plantes. La préparation du lit de semence à la herse est souvent une mauvaise option car elle assèche le sol. Il est préférable de resemer sans retravailler la terre. Ces resemis peuvent être entrepris jusqu’à mi-mai.

 

 

Ravageurs

Le retour des précipitations et de températures plus fraîches peuvent être favorables aux limaces ou tipules. Il faut être vigilant à ces ravageurs jusqu’au stade 4 feuilles. Epandre quelques poignées d’anti-limaces sur plusieurs zones dans la parcelle permet de surveiller leur activité. Dès l’observation de plantes dévorées ou de mucus sur le sol un épandage général peut avoir lieu.

 

On observe des dégâts d’altises dans plusieurs régions de Suisse romande. Les dégâts sont actuellement très hétérogènes d’une parcelle à l’autre et ne semblent pas mettre les cultures en danger. Le seuil d’intervention au stade cotylédons est de 50% de plantes atteintes, 80% pour les betteraves ayant atteint le stade 2 feuilles. Les interventions sont soumises à autorisation. Soyez vigilants aux différentes restrictions (érosion, distance cours d’eau, ruissellement) pour chaque produit.

 

Désherbage

Notre programme https://www.liz-herbizid.de/herbizid/?herbconf=ch&lang=fr_sfz vous aide dans le choix du produit et de leur dosage respectif. Les informations que vous devez indiquer (ensoleillement, humidité du sol) doivent être le plus proche de la réalité pour que le mélange calculé corresponde à vos besoins.

 

La bise de cette semaine va fortement compliquer les interventions. Pour maximiser l’efficacité de chaque intervention, n’effectuez aucune intervention en journée, où la bise sera la plus forte. Les températures permettent enfin l’ajout de Debut pour venir à bout de certaines adventices ayant atteint le stade 2 vraies feuilles (renouée, colza, amarante).

 

En conditions humides, l’efficacité de Conviso One (à n’appliquer que sur Smart Belamia) est proche de 100%. Comme pour toutes sulfonylurées, l’effet n’est visible qu’après une dizaine de jours. Il ne faut donc pas déclencher la seconde intervention de peur que la première n’ait pas fonctionné. La deuxième intervention est à effectuer lors d’une nouvelle levée d’adventices. L’ajout d’huile (p.ex. 0.5l/ha Mero) permet de renforcer l’activité contact.