Actualité

 

L'assortiment variétal 2020 est connu

L'Assemblée Générale du Centre betteravier a validé l'assortiment variétal pour la saison 2020. Celui-ci voit le retrait de Masaï en raison de ses faibles parts du marché et l'inscription de plusieurs variétés dont 1 supplémentaire pour les zones touchées par le SBR. En bref :

 

Variétés standard :·     

Samuela et Strauss restent les 2 variétés principales de l'assortiment standard.

·         Inscription de la nouvelle variété BTS 2860, du sélectionneur américain Betaseed avec une résistante cerco moyenne et un très bon rendement en sucre/hectare.

 

 

Variétés spéciales (ALS, CER-programme, BIO, IP-Suisse, rhizoctone, nematodes à kystes) :

·       Smart Belamia reste la seule variété ConvisoSmart homologuée puisqu’aucune variété n’était en 3ème et dernière année d’évaluation.

·        Tesla, du sélectionneur Strube fait son entrée comme variété hautement résistante à la cerco. Elle est adaptée à la mesure 4 « Renoncer aux fongicides et insecticides » du programme CER de la Confédération, là où la pression cercosporiose est moyenne.

·       L’assortiment BIO se composera des variétés Tesla ainsi que Rhinema pour les exploitations romandes potentiellement touchées par le SBR.

·        Rhinema remplace Timur comme variété résistante au rhizoctone. Elle est marquée par une très bonne résistance au rhizoctone et une bonne tolérance à la cercosporiose.

·         BTS 440 reste l’unique variété pour les exploitations touchées par le nématode à cystes.

 

Variétés spéciales pour SBR:

·       Rhinema reste la variété principale pour les régions fortement touchées par les SBR. Dans ces régions, sa teneur en sucre est jusqu’à 1.8% supérieure aux variétés standards. BTS 2725 du sélectionneur Betaseed a été inscrite pour les régions transitoires (Seeland) et pour les régions avec suspicion du SBR. Elle ne peut en aucun cas remplacer Rhinema dans les régions très touchées

·          Il est vivement recommandé aux exploitations touchées par le SBR de ne plus semer les variétés standards.

 

Syndrome basses richesses - les premières variétés plus tolérantes sont trouvées

Plusieurs essais spécifiques au SBR ont été menés dans les régions les plus touchées de Suisse romande. Les résultats ont été très différents, en fonction de la date d’apparition des premiers symptômes. La bonne nouvelle est que l’on on a eu la chance d’identifier des différences variétales au SBR. Il s’agit d’une condition pour identifier des variétés plus tolérantes.

Tous ces résultats ont démontré que la variété Rhinema possède effectivement des caractéristiques lui permettant de mieux supporter les sévère attaques de SBR. En plus, il s’agit d’une variété multi-résistante (cercosporiose, nématode à kystes et rhizocotone brun). Par conséquent, cette variété stabilise le rendement dans les régions avec des symptômes SBR forts et visibles depuis plusieurs années. Dans les régions transitoires où la cicadelle ne s’est pas encore durablement établie (Seeland, altitude) et pour les régions avec suspicion du SBR nous recommandons la variété BTS 2725, une variété qui a obtenu un très haut rendement dans les essais RSV a Marnand (forte pression SBR-). Malheureusement ils nous manquent les informations et les expériences de cette variété dans d’autres lieux d’essais.

D’autres variétés encore au stade expérimental ont également montré de bons comportements et seront à nouveau testées l’année prochaine, aussi dans des essais SBR à plus large spectre. Le processus pour arriver à des variétés résistantes au SBR est encore long mais les résultats de ces variétés sont encourageants et nous montrent que nous sommes sur la bonne voie. Faites donc confiance à ces variétés dans les régions très touchées et évitez à tout prix les variétés standards qui ne sont malheureusement plus adaptées en raison de leur haute sensibilité au SBR.


Le sucre suisse est recherché - un film de la fédération suisse des betteraviers

 

 

 

Rapports hebdomadaires de campagnes

http://www.zucker.ch/fr/planteurs/campagne/

 

 

Betteraves pourries

 

Selon l'Accord interprofessionnel, aucune betterave pourrie ne doit être livrée. Une tolérance de 10% de betteraves partiellement pourries est acceptée, en accord avec la sucrerie. C'est pourquoi, il est fortement conseillé d'effectuer un contrôle sanitaire avant la récolte afin de déceler des zones contenant des betteraves pourries. Dans ce cas, les zones sont à délimiter (marquer ou broyer) afin que le chauffeur sache qu'il doit lever la table d'arrachage à cet endroit.

 

 

 

 

Le Centre betteravier vous souhaite à tous une excellente campagne d'arrachage et de livraison, sans accidents.